Aujourd'hui nous sommes le 23/08/2017 il est 16:51:46 Bonne journée !

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

88b0d0a5990358859b9c96efc5e695f8

Le lombricomposteur s’installe dans la maison et permet à ceux qui n’ont pas de jardin de composter certains de leurs déchets. C’est un moyen d’en finir avec la corvée de sortir les poubelles quotidiennement, d’en finir avec les mauvaises odeurs de la poubelle puisqu’il n’y a plus de présence de déchets putrescibles. En faisant du lombricompostage chez vous, vous réduisez votre poubelle de 40 à 50 %. En France, on parle plus souvent de lombricompostage tandis que dans d’autres pays on parle de vermicompostage.

 

Le lombricompostage est donc l’action de transformer des déchets putrescibles en compost par l’intermédiaire d’une action combinée entre des micro-organismes et des vers de terre. Ce sont les vers de terre qui ont le rôle principal. Leur présence stimule la vie microbienne et ce qui va accélérer la dégradation des éléments organiques par digestion. Ensuite, les vers de terre vont se nourrir de ces éléments dégradés en les transformant en compost.

 

Dans un lombricomposteur, il n’y a pas de fermentation comme dans un compost classique. Ce phénomène naturel est controversé par l’utilisation de plateaux empilables à une faible hauteur et permet de garder une température stable à l’intérieur. Comme la transformation est indépendante de la température extérieure, le lombricomposteur fonctionne toute l’année à un rythme soutenu, contrairement au compostage classique.

Contrairement aux idées reçues, le lombricomposteur ne produit pas de mauvaises odeurs à condition de le surveiller. Les vers de terre suppriment les mauvaises odeurs de la décomposition grâce à des enzymes qui sont présents dans leurs intestins. S’il produit de mauvaises odeurs, cela vaudra dire que les matières sont trop compactées, ce qui favorise l’apparition de bactéries qui se développent en absence d’oxygène. Ce sont elles qui sont responsables de ce désagrément, ce qui est vite résolu par un petit grattage qui aérera l’ensemble.

 

Les récoltes sont plus simples et plus rapides également. En quelques mois seulement (3 à 4), un plateau peut être rempli. Quand le premier plateau arrive à saturation et que tous les vers auront migré vers le plateau supérieur, c’est le moment de la récolte. Souvent, il faut le laisser sécher un peu avant de le conditionner, mais l’idéal c’est de l’utiliser aussitôt pour en tirer tous les bénéfices. Le jus de lombricompost, encore appelé « thé de vers », peut se récolter au fur et à mesure des besoins.

Le lombricompost est un excellent amendement qui nourrit avant tout la terre. Il contient des nutriments tels que le phosphore, le potassium, le calcium, le magnésium, le fer, le zinc, le manganèse, le cuivre, l’aluminium, etc. qui sont directement assimilables par les plantes. Comme il n’y a pas de montée en température, vous pouvez l’utiliser pur ou en mélange avec du terreau. Le seul risque que vous prenez c’est de vous retrouver avec une jungle ! Par contre, le thé de vers agit plus comme un engrais, ses apports réguliers donnent plus de force et de beauté à vos plantes.

 

En moyenne, une personne peut produire 10 kg de lombricompost par an et au moins 10 l de thé de vers. D’un autre côté, vous réduisez le volume de la poubelle d’au moins 40 % en vous débarrassant des mauvaises odeurs. Imaginez l’impact écologique qu’on peut obtenir juste en utilisant un lombricomposteur…

Je sais que le prix est souvent un frein à l’achat, mais pour les bricoleurs, nombreux sont les tutoriels sur le net qui marchent, j’en ai testé plusieurs modèles. Pour ceux qui pensent s’en procurer un, je vous recommande fortement le Cityworms de verslaterre.fr pour leur qualité en matière recyclée, produit en France.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Propulsé par Frédéric Grimbert