Aujourd'hui nous sommes le 26/06/2017 il est 07:51:04 Bonne journée !

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

59951 1618120409719 6053350 nÀ mon grand étonnement la fête des Mères est, à l’origine, loin d’être une fête commercialement inventée pour vendre des bijoux, des fleurs ou autres. Non, c’est une fête qui date de la mythologie grecque en l’honneur de Rhéa, mère de tous les dieux. 

 

Durant l’Empire romain elle était célébrée le 1er mars et était aussi très populaire dans toute l’Asie Mineure. Ce sont ensuite les américains qui instaurèrent, à la fin du XIXème siècle, la tradition de célébrer le « Mothers day » telle qu’on la connaît actuellement chaque deuxième dimanche du mois de mai . En France, c’est Napoléon qui évoqua, en 1807, l’idée d’officialiser la fête des Mères au printemps.

Après des années infructueuses pour rendre cette fête populaire, c’est la grande «invention» de Vichy qui va réussir : Pétain en a fait une fête familiale, en l’honneur des mères, en laissant les enfants faire leurs petits cadeaux eux-mêmes, encadrés dans leurs activités par les maîtres d’école. La fête devient de plus en plus populaire, et c’est, enfin, en 1950, que l’Etat français fixe sa date au dernier dimanche du mois de mai sauf quand la Pentecôte se fête le même jour. A ce moment c’est le premier dimanche du mois de juin..

Elle est devenue une fête populaire dans de nombreux pays, à des dates et manières de faire différentes, selon les cultures et coutumes de chacun. 

En France notre panel de cadeaux, à l’occasion de la fête des Mères, commence donc par ces petites attentions fabriquées en classe et évolue, dans la plupart des cas, vers des bouquets de fleurs qui fanent généralement au bout d’une semaine...Entre le bijou, souvent trop cher, et le bouquet trop éphémère, il y a une autre solution : les plantes qui peuvent aller au jardin ou en pots. On en trouve pour tous les goûts et toutes les bourses. 

Mais le «must», pour témoigner notre amour envers nos mamans, reste les rosiers. La rose étant LA fleur de l’amour, selon le langage des fleurs.

Dans la mythologie, c’est grâce à la Déesse des fleurs, Chloris (Flore pour les Romains), que l’on doit la naissance de la rose. La légende raconte que c’est lors d’une de ses promenades quotidiennes que la Déesse découvrit le corps sans vie d’une de ses amies Nymphe. Elle décida alors de transformer sa défunte amie en la plus belle fleur imaginable : elle la métamorphosa en rose avec l’aide de quelques amis dieux. Pour assurer le pouvoir éternel de la rose, elle demanda à Aphrodite d’accorder la beauté pure à sa création. Puis elle demanda à Dionysos de la baigner dans un nectar révélant les plus doux parfums. Enfin elle termina par les Trois Grâces qui lui attribuèrent la joie, le charme et l’éclat…

Et qui mérite plus d’avoir des roses en cadeau que notre maman qui est “la plus belle” ?

Parmi les rosiers on en trouve de toutes les tailles et dans une large palette de prix. Il existe des petites variétés de rosiers qui fleurissent très bien en pot à l’intérieur, sur le balcon ou la terrasse. Et pour le jardin, il existe d’innombrables rosiers, de toutes formes et couleurs.

Voici une brève description de 3 rosiers qui peuvent (re)fleurir un endroit, dans le jardin de votre maman :

  • Le rosier buissonnant « Pierre Arditi » de Meilland, avec ses fleurs d’un blanc pur et son parfum puissant, fleurira votre jardin du mois de mai à l’automne. 
  • Le rosier grimpant « Red Parfum » d’André Eve, qui fait parti des roses anciennes, est aussi un remontant parfumé ayant des fleurs d’un rouge grenat velouté. 
  • Le « Queen Anne » de David Austin est un hybride de rosier ancien au parfum de bonbon et de poire, libéré par des roses d’un rose au teint bien affirmé.

Alors, bonne fête à toutes les Mamans !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Propulsé par Frédéric Grimbert