Aujourd'hui nous sommes le 14/12/2017 il est 23:32:16 Bonne journée !

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Bulbes du printempsOn adore tous ces fleurs venant de bulbes qui fleurissent nos printemps et annoncent l’été. Mais si vous désirez avoir des massifs,  des parterres ou encore des plates-bandes qui vous offrent une multitude de couleurs, de formes et de senteurs, il faut penser à les installer en automne.

 

Parmi ces bulbes du printemps on retrouve les tulipes, les muserais, les renoncules, les narcisses, les jacinthes, les crocus, les pivoines et bien d’autres encore. En dehors du perce-neige, des cyclamens et de quelques autres, toutes ces fleurs adorent le soleil mais craignent le vent.

Je vous conseille donc de mélanger vos bulbes à d’autres types de plantes, mais aussi à des bulbes qui fleurissent à d’autres périodes. Ceci pour deux raisons : la première est que les uns vont protéger les autres du vent, un bon voisinage entre plantes a toujours des avantages fructueux. L’autre raison est d’éviter que votre sol soit nu. Ainsi, à chaque saison, vous aurez des fleurs à admirer dans votre jardin. Je vous conseille fortement les aromates, qui, en dehors d’embaumer l’air, peuvent servir dans la cuisine ou en tisanes. Mais d’autres vivaces ou bisannuelles feront très bien l’affaire et peuvent donner des résultats spectaculaires.

La première chose à faire est de dessiner un plan de votre jardin avec les végétaux déjà présents. Puis vous ajoutez les bulbes à l’endroit que vous souhaitez, en tenant compte des hauteurs et des futures envergures, ainsi que de leurs odeurs parfumées.

Ensuite on va travailler la terre destinée à nos bulbes. Par travailler la terre j’entends par là d’aérer le sol à l’aide d’une bio-fourche et d’enlever les mauvaises herbes à l’aide d’une binette ou d’une houe. Les mauvaises herbes empêchent le bon développement des bulbes par concurrence de nutriments. Je vous conseille aussi de mélanger à votre terre de jardin, du sable pour un meilleur drainage, car les bulbes n’aiment pas stagner dans l’eau. Enfin du bon compost mûr pour leur apporter plus de nutriments. Lorsque ce travail a été effectué, on va laisser reposer le terre un jour ou deux.

Ces journées sont idéales, soit pour faire un tri dans vos propres bulbes, soit pour aller chez un petit commerçant pour vous procurer les bulbes souhaités. Le choix des bulbes optimise le résultat voulu et mérite toute votre attention. Si vous tombez sur des bulbes qui ne sont pas fermes au toucher, tachés ou blessés, avec des moisissures ou encore des pousses trop longues, laissez-les sur place. Choisissez plutôt des bulbes bien fermes, sans tâches ni coupures, et avec une peau protectrice intacte. Lisez bien les étiquettes afin de ne pas vous tromper de hauteur, de couleur ou de saison.

Avant de commencer les plantations, on va reprendre notre petit plan et positionner les bulbes aux endroits voulus et à bonne distance entre eux. Muni d’un transplantoir à bulbes, on va les enterrer à la bonne profondeur qui est, en règle générale, de 2 fois et demie la hauteur du bulbe. Plantez toujours vos bulbes pointe blanche vers le haut, même si pour certains bulbes le haut est difficile à voir. Tassez ensuite légèrement avant de bien les arroser pour que les bulbes adhèrent bien à la terre. Maintenant vous pouvez ajouter une bonne couche de paillage en paillettes, ou en BRF, selon votre choix.

Les bulbes de printemps ont comme période de dormance l’été, et ce n’est qu’en automne, voire au début de l’hiver, qu’ils commencent à se développer. C’est pour cela qu’ils n’ont presque pas de racines quand vous les achetez. Durant les périodes de gel, leur croissance ralentie pour mieux reprendre dès que la terre se réchauffe un peu. Pour que les bulbes puissent reconstituer leur réserve de nutriments, il est impératif de laisser se flétrir leurs feuilles sur place, même si vous enlevez régulièrement les fleurs fanées pour l’esthétique.

On peut laisser les bulbes plusieurs années en place en leur apportant tous les ans du compost mûr. Mais je vous conseille de les sortir tous les 2-3 ans, pour enlever les bulbilles qui donneront d’autres plantes, ainsi que pour enlever ceux qui sont trop vieux ou attaqués par les rongeurs.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Propulsé par Frédéric Grimbert