Aujourd'hui nous sommes le 23/08/2017 il est 16:54:45 Bonne journée !

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

prévention de maladie

 

Dans l’éco-jardinage la prévention des maladies prime sur les traitements curatifs auxquels on peut avoir recours. Avant l’installation de son jardin, on va d’abord observer notre parcelle et les possibilités qu’il nous offre dans son état naturel. En tenant compte des mesures de prévention, telle que le compagnonnage des plantes et la rotation des cultures par exemples, vous allez constater une meilleure protection que la plupart des mesures curatives.

 

Les traitements curatifs sont uniquement a utiliser en cas de nécessité. Cela peut être quand les conditions climatiques sont défavorables.

Par exemple, une période humide suivie d’un fort ensoleillement, favorise l’apparition du mildiou sur les feuilles des tomates, des pommes de terre, des poivrons, des fraisiers… Pour limiter les risques, la décoction de prêle est utilisée à titre préventif contre cette maladie.                                                                                                                                            

Le purin d’ortie, ou de consoude, renforce les plantes en augmentant leurs défenses naturelles à condition de bien tenir compte des doses à utiliser. On va favoriser l’utilisation du purin de consoude qui est moins agressive de par sa teneur plus faible en azote. Celle-ci peut affaiblir la croissance de certaines plantes. Certains traitements sont à répéter dans le temps selon les conditions de votre climat. Néanmoins, on va les utiliser en dernier recours puisqu’ils ne sont pas aussi sélectifs qu’on l’aurait souhaité.

Afin d’éviter une contamination du sol par une maladie apparue sur les légumes ou fruits précédents, je vous conseille de bien vérifier qu’il ne reste plus des tiges ou racines dans la terre, et, si c’est le cas, de les brûler. Pour limiter la propagation durant la saison, je vous conseille aussi de brûler les plantes atteintes sans tarder et surtout, de ne pas les mettre au compost.

Connaître son sol joue un rôle dans la prévention des maladies. Quand tous les nutriments dont la plante a besoin sont présents dans la terre, elle est plus forte. Pour cela il est important de connaître les besoins spécifiques de chaque plante et d’en tenir compte. On peut apporter ces nutriments à la terre par le biais de compost ou de fumier, mais aussi par d’autres principes de cultures, comme la rotation des cultures, le compagnonnage des plantes et l’utilisation des engrais verts.

Certaines mesures sont à mettre en place dès le début du cycle de la plante. L’une des principales consiste à ne pas semer ou planter trop tôt. Même si l’on sait que les dates de semences ou de plantations sur les étiquettes sont les périodes calculées sur le climat de Paris, les nuits peuvent encore être fraîches jusqu’à la mi-mai partout en France. Alors pour éviter certaines maladies fréquentes sur les plantes qui exigent de la chaleur (telles que les tomates, les courges, les poivrons…), on va préférer semer à l’abri, en serre ou en tunnel. Dans certaines régions il est recommandé de laisser ces plantes sous serre pendant toute la saison.

Il faut aussi tenir compte de l’espacement entre les jeunes plants. Une mauvaise circulation d’air favorise l’arrivée des maladies dues aux champignons qui aiment les endroits chauds et humides à faible teneur en oxygène.

L’arrosage joue un rôle important dans le maintien en forme des plantes. Trop peu d’arrosages peuvent provoquer des maladies, comme l’inverse. Chaque plante a ses propres besoins. Quelques règles sont générales à toutes les plantes, comme ne jamais arroser sur les feuilles, cela peut favoriser l’apparition de certaines maladies, ou brûler les feuilles, mais arrosez plutôt aux pieds. Vérifiez l’état d’humidité de votre sol et le temps pour les jours suivants. Puis paillez autour des vos plantations afin de garder l’humidité dans le sol et d’en limiter l’évaporation.

J’espère que ces quelques conseils vont vous éviter l’apparition des maladies dans votre jardin potager. Si vous avez des questions spécifiques ou que vous rencontrez des problèmes particuliers, n’hésitez pas à me poser vos questions dans les commentaires.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Propulsé par Frédéric Grimbert