Aujourd'hui nous sommes le 26/06/2017 il est 08:02:22 Bonne journée !

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

Aujourd’hui, et enfin, on a remis des vieilles traditions culturales au goût du jour tout en les améliorant. D’autres formes de cultiver ont vu le jour grâce à des gens passionnés et soucieux du bien-être de l’environnement. Je rassemble l’ensemble des méthodes culturales respectueux envers l’environnement et les êtres vivants sous l’appellation « éco-jardinage ».

 

 

 

Nos manières de se nourrir ont drastiquement changé avec l’arrivée de l’agro-industrie. On nous a bien inculqué comment faire (mal) et cela même dans les grandes écoles. Les méthodes d’éco-jardinage sont encore trop peu enseignées dans nos contrées.  Il est grand temps que cela change et à grande échelle !

Pour changer nos mauvaises habitudes de mettre des produits de synthèse sur nos sols, comme les pesticides, d’autres pratiques ont été remis à la page. Voici quelques exemples ; l’agriculture biologique et biodynamique étaient parmi les pionniers en pratiquant un système, basé sur des savoirs ancestrales, sans produits chimiques de synthèse. Enfin des méthodes respectueux envers l’environnement et les êtres vivants après des années de mise en place de cette réelle catastrophe environnementale actuelle. Malheureusement la labelisation des fruits et légumes biologiques changent d’un pays à l’autre, même avec les directives européennes, qui sont de moins en moins strictes (merci qui…), on a l’impression de nager dans une grande soupe. Mais cela est une autre discussion.

La plus grande prise de conscience a eu lieu dans les années 1970. Les potagers en carrés ont été remis à jour par Mel Bartholomew en 1976 basés sur l’exemple des jardins du curé du Moyen Age, qui étaient souvent médicinal. La permaculture est aussi élaborée dans ces années là, par Bill Mollison et David Holmgren qui imitent le fonctionnement de la nature. L’agroécologie a été mis au point par Pierre Rabhi dans la même période puis il est aussi le créateur du mouvement les Colibris. 

Tout un tas d’autres branches naissent un peu partout et sont tous les bien-venues pour redonner de la vie à notre terre. Mais il existe aussi des mauvaises « bonnes » solutions comme l’agriculture résonne par exemple. Dans cette pratique les produits chimiques de synthèse sont encore présent, serte en moindre proportion, mais quand même présent.  

C’est grâce à ces gens et groupes qu’il y a une prise de conscience globale et que les choses commencent à bouger. Ils ont constaté la dégradation de nos sols, de notre environnement et la qualité de notre nourriture bien avant la plupart entre nous. Sauf qu’avec le réchauffement climatique il faudrait mettre un coup d’accélérateur. Le pire c’est qu’une très grande partie de ces produits nocifs pour la santé et l’environnement sont utilisés par des particuliers qui n’évaluent pas bien les risques encourus. Toutes ces techniques contribuent à l’amélioration de nos qualités de vie et celle de la terre, non seulement pour nous, mais aussi pour les générations suivantes. C’est pour cela que je place toutes ces formes de culture sous la catégorie éco-jardinage.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Propulsé par Frédéric Grimbert