Aujourd'hui nous sommes le 18/10/2017 il est 04:58:59 Bonne journée !

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

P1050548La taille d’un composteur est différente selon vos besoins et vos situations. La quantité de déchets putrescibles destinée au compostage diffère selon le nombre de personnes et l’envergure de votre jardin. La taille du bac à compost d’une petite famille, vivant en ville avec un petit jardin, va être différente de celle, par exemple, d’un jardin partagé.

 

Le temps que vous pouvez investir joue inévitablement son rôle et devrait être adapté auchoix du type de composteur. Cela peut donc varier d’un bac à plusieurs bacs, qu’ils soient en plastique ou en bois. Même si, par expérience, je préfère largement le bois, celui-ci demande plus d’entretien, mais le compost est plus facile à retourner. Pour une petite famille avec un petit jardin, un composteur en plastique avec une ouverture de récupération est largement suffisant.

L’endroit de son installation joue aussi un rôle crucial. Il doit être placé à même le sol et l’idéal est qu’il soit à l’abri des vents et du soleil, pour éviter l’assèchement, ce qui impliquera des apports en eau supplémentaires.

L’endroit doit être facilement accessible à partir de la cuisine et du jardin. Dans nos jardins, on va l’installer, de préférence, hors de vue . Cela peut être derrière un mur, adossé à la maison ou dans une serre, mais tout aussi bien derrière quelques jolis arbustes qui créeront une palissade naturelle.

Dans le cas de jardins communautaires, ou pour le compostage en pied d’immeuble, c’est le contraire. Plus l’aire de compostage est en vue, plus il y aura de personnes qui en profiteront. Ces aires de compostage se construisent de plus en plus un peu partout en France, mais hélas pas encore assez, lesquelles sont encore trop dépendantes du bénévolat et souvent mal gérées.

Concernant l’endroit choisi pour le compostage, celui-ci doit être assez grand pour que vous puissiez travailler à votre aise. Il faut aussi tenir compte des autres installations nécessaires pour obtenir un bon compost. Sur votre site il vous faudra prévoir un silo pour stocker les feuilles mortes et un récipient permettant d’humidifier le brun afin d’éviter que le compost ne se dessèche. L’accès à l’eau, de préférence de l’eau de pluie, au plus près du composteur, vous évitera des aller-retours fatigants.

Tout cela sont les bases pour débuter votre aventure en faisant vous-même votre propre compost.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Propulsé par Frédéric Grimbert