Aujourd'hui nous sommes le 26/06/2017 il est 08:01:48 Bonne journée !

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

pucerons

Si on n’essaye pas de les maîtriser, ces petits insectes de 2 à 4 mm envahissent par colonies les quatre coins de nos potagers . Se multipliant à une vitesse éclair, les combattre s’impose dès leurs premières apparitions. Pour voyager de plante en plante, apparaissent des sujets ailés quand les colonies deviennent trop importantes. Je vous propose ici quelques méthodes de lutte conte ce fléau.

 

On trouve plusieurs types de pucerons de couleurs différentes dans le potager. Ils peuvent être verts, noirs ou roses, ou encore même être spécifiques à une plante, comme par exemple le puceron noir de la fève. Beaucoup de plantes sont attaquées par les pucerons et les plus fréquentes sont les tomates, les betteraves, les choux, les laitues, les pois, les artichauts, les poivrons, les pommes de terre, les rosiers…

Ils apparaissent du printemps à l’automne et survivent à l’hiver sous forme d’oeufs. On les retrouve sur les extrémités des jeunes pousses et au revers des feuilles. Les pousses fortement envahies dessèchent, tandis que les feuilles ont du mal à se développer et finissent par cloquer à cause de la toxicité de la salive que les pucerons injectent en se nourrissant de leur sève. Leurs excréments sont très riches en sucres. Ils attirent les fourmis et permettent à la fumagine, un champignon noir, de s’y installer.

Pour éviter une attaque de pucerons, vous pouvez traiter les plantes avec du purin d’ortie ou une infusion de menthe. Mais attention aux doses de purin d’ortie, car celui-ci peut brûler les jeunes plants, .

Si les pucerons commencent à coloniser le bout des pousses, il va vous falloir couper celles-ci et les détruire par le feu. 

Vous pouvez également lâcher des larves de coccinelles ou de chrysopes, mais dans ce cas, je vous conseille de favoriser leur présence dans votre jardin toute l’année en installant une maison d’hôte pour insectes afin qu’ils se sentent chez eux. 

Quand l’invasion est bien visible, vous pouvez pulvériser du savon noir sur les endroits atteints en répétant l’opération jusqu’à la disparition complète des pucerons et des taches noires. C’est seulement en cas de très forte attaque, et en dernier recours, que vous allez utiliser un insecticide d’origine naturelle à base de pyréthrines.

Personnellement, j’ai toujours planté de la capucine à plusieurs endroits dans mon potager. En effet, celles-ci attirent les pucerons, qui laissent, à mon grand bonheur, mes autres plantations en paix.

Si vous connaissez d’autres astuces pour vous débarrasser des pucerons, n’hésitez pas à les laisser en commentaire.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Propulsé par Frédéric Grimbert