Calystegia

Comment combattre le liseron.

Conseils pratiques 2 Comments

Le liseron peut être une plante aux fleurs attirant les abeilles avec des jolies feuilles en forme de coeur, il reste cauchemardesque pour les jardiniers. Quand on entend que le liseron court, ce n’est pas faux. Son système racinaire est très impressionnant en envergure et ses lianes s’enroulent autour de toute forme de tuteur qu’elles peuvent trouver. 
Le liseron est une plante herbacée vivace avec un système racinaire à rhizome plus ou moins charnu. Il est de la famille des Convolvulacées, du latin convolvere, qu’on traduit par s’enrouler. Une vraie plaie pour nos jardins dont deux espèces de liserons se disputent le territoire ; le liseron des haies qui appartient au genre Calystegia, et le liseron des champs qui appartient au genre Convolvulus.
Dès que les beaux jours arrivent leurs lianes recommencent à s’enrouler sur tout ce qu’elles trouvent et colonisent l’espace sur terre. A ce moment il y a une feuille par jour qui apparait. Cette rapidité laisse aucune chance aux jeunes plantes ou celles qui sont fragiles en les étranglant.
Par leurs systèmes racinaire impressionnants, ils concurrencent les autres plantes pour l’eau, la lumière et les éléments nutritifs. Pour compliquer leur maitrise, ses graines à coque dur, sont semées ci et là par nos amis les oiseaux.
Le liseron des champs a des fleurs blanches striées de rose ou complètement rose et des feuilles en forme de coeur. Ses lianes peuvent atteindre 1 mètre de longueur et ses racines peuvent couvrir une zone jusqu’à 3 mètres de diamètre, jusqu’à 6 pour les vieux sujets.
Le liseron des haies a des fleurs blanches qui sont, comme ses feuilles, plus grosses que celles du liseron des champs. Ses lianes peuvent mesurer jusqu’à 6 mètres et colonisent les haies, le maïs et les vergers. Il a un système racinaire commençant par une racine pivotante dont partent les rhizomes qui peuvent atteindre les 10 mètres de longueur.
Néanmoins, le liseron est une plante qui attire les abeilles et donc un aide précieux dans la pollinisation pour le potager ou le verger. Par contre, sa présence en masse est une indication d’un sol trop riche en azote.
Pour s’en débarrasser il faut, avant tout, s’armer de courage et de patience. Pour nos petits jardins on peut utiliser des vieux tapis ou bâches couvrants l’endroit entièrement quand celui-ci est envahis. Pour épuiser le liseron il faut laisser cette couverture durant 2 ans pour être certain que son système racinaire soit épuisé.
Pour les petits endroits qu’il n’a pas encore trop colonisé on va favoriser l’utilisation d’une bio-fourche ou une gouge à asperges comme outil pour enlever les racines. En utilisant une binette ou une bêche on augmente le risque de couper les rhizomes en petits morceaux. Chaque morceau laissé sur la terre ou dans le sol va redonner naissance à une nouvelle pousse, même si ce petit bout semble à moitié desséché, il reprendra vie. De là sa mauvaise réputation parmi les jardiniers puisqu’il faut environ 3 ans pour s’en débarrasser.
Il est fortement déconseillé de mettre les racines de liseron dans le compost et de les enlever du sol avant que les fleurs apparaissent afin éviter sa prolifération. Pour s’en débarrasser il faut les bruler… Alors on peut les sécher et les mettre en poche au printemps puis bruler-les dans nos cheminées ou ceux des voisins, durant l’hiver.
Mais eurika ! Grâce aux associations des plantes on peut s’en débarrasser sans se fatiguer en plantant son ennemi naturel qui est une espèce d’oeillets ! Le Tagetes minuta libère par son propre système racinaire des sécrétions herbicides qui empêchent la pousse du liseron. On peut le laisser en place durant 3 ans mais durant les 5 à 6 ans suivants, il faut lui trouver une autre place.
Les Tagetes minuta sont aussi regrettablement sur le marché sous le nom de Tagetes nematosides. On peut les trouver dans les associations qui se battent pour la sauvegarde des variétés de semences tel que Kokopelli.
Tagetes minuta

Tagetes minuta

 

Comments 2

  1. Bonjour,pourquoi précisez vous qu’il faut déplacer les rage t’es au bout de 3ans. Quel est le soucis de les laisser en place ?
    Merci ‘
    Tttt

    1. Bonjour,
      Les tagetes, comme toute plante, se nourrissent par leur système racinaire. Quand il reste longtemps implanté au même endroit, il épuise les réserves de nutriments dont il a besoin. Pour les tagetes minima c’est au bout de 3 ans. Il faut laisser à la terre le temps nécessaire pour reconstituer les réserves. On peut entretemps semer ou planter d’autres végétaux mais de préférence d’une autre famille. C’est le principe de la rotation des cultures.
      Belle journée,
      Klara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *